Vitalik Buterin: Les Riches Deviennent beaucoup plus Riches avec le Proof Of Work

Par Décentraliseur Aucun commentaire
Vitalik Buterin: Les Riches Deviennent beaucoup plus Riches avec le Proof Of Work

Vitalik Buterin, l'inventeur d'Ethereum, considère que les critiques sur le Proof Of Stake - où les riches deviennent plus riches - est une des raisons les moins valables de critiquer le PoS.

Le Proof Of Work, c'est là où les riches deviennent plus riche, au carré, donc si nous pouvons rendre les riches plus riche à la puissance de un, c'est déjà une amélioration substantielle.

A t-il indiqué. En conférence à Zug, Vitalik a évoqué l'emprise de Bitmain sur le réseau Bitcoin, qui contrôle 43% de la puissance de calcul avec ses deux pools de mining. « Si vous ajoutez ViaBTC, qui est fondamentalement affilié avec Bitmain, tous ensembles vous obtenez 53% ».

Nishant Sharma, qui travaille pour Bitmain, s'est déjà exprimé sur le pouvoir qu'ont les deux pools majeures sur la blockchain BTC:

Ce sont des pools séparées par leur code (une d'entre elles étant complètement open-source), leurs équipes, leurs bureaux et la localisation de ces bureaux (dans différents pays).

En revanche, Vitalik souligne une probable incitation à dissimuler la décentralisation pour des raisons de relation publique.

En 2013, quand Ghash avait 51%, c'était un moment très effrayant. Tout le monde s'est vraiment beaucoup plain et finalement Ghash s'est rétracté et a volontairement baissé à 40%, mais maintenant fondamentalement ça se passe une seconde fois et les gens n'en parlement juste pas autant.

Cette fois-ci, ce ne sont pas juste des pools, Vitalik a indiqué. Techniquement, ça peut être des pools vu que d'autres personnes peuvent participer, mais c'est « fondamentalement une stratégie de dénégation plausible lorsque une très grande portion de ce matériel appartient à un très faible nombre d'acteurs concentrés ».

Il y a clairement une grande motivation à cacher le niveau de centralisation dans le Proof Of Work pour des raisons de relation publique, et clairement même malgré ça, on peut dire que ce groupe très coordonné de pools ont ensemble la moitié de la puissance de calcul.

Enfin, Vitalik a pointé du doigt une centralisation géographique, en prenant pour exemple une inondation à Sichuan qui a interrompu 20% du hashrate Bitcoin.