5 Pourcent des Monero ont été minés par des Hackers

Par Décentraliseur Aucun commentaire
5 Pourcent des Monero ont été minés par des Hackers

Des chercheurs en cybersécurité ont démontré qu'au moins 5% de tous les Monero existants ont été minés à partir de logiciels malveillants, soit 75 millions de dollars au total.

Par son fonctionnement où l'anonymat est le principe clé, Monero est depuis longtemps connu pour être la cryptomonnaie de choix pour les activités illégales comme les achats sur le Dark Net, mais surtout pour le cryptojacking

Cette méthode consiste à miner une cryptomonnaie en toute discretion sur la machine d'un individu. Généralement, il s'agit pour le hackeur de diffuser un logiciel malveillant qui va exploiter la puissance de calcul des machines victimes (processeur et carte graphique). De cette manière, le hackeur dispose d'une armée d'ordinateurs dits « zombies » qui lui génère automatiquement de la cryptomonnaie.

Récemment, un chercheur de Palo Alto Networks - entreprise spécialisée dans la sécurité des réseaux informatique - a déduit de ses recherches qu'environ 5% des Monero (XMR) en circulation ont été miné par des logiciels de cryptojacking.

Josh Grunzweig, travaillant pour l'unité 42 de l'équipe de recherche des menaces, a rassemblé des données depuis 470 000 échantillons uniques sur le nombre de mineurs malveillant qui ont été identifiés par la plateforme WildFire de Palo Alto Network.

Les chiffres donnés par le rapport sont pour le moins alarmants: 

  • 3 773 adresse emails connectés aux pools de mining
  • 981 portefeuilles Bitcoin (BTC)
  • 131 portefeuilles Electroneum (ETN)
  • 44 portefeuilles Ethereum (ETH)
  • 28 portefeuilles Litecoin (LTC)

Les cryptomonnaies concernées par les activités de cryptojacking

Selon Josh, Monero détient un « incroyable monopole » des cryptomonnaies ciblées par les logiciels malveillants, avec un total de 175 millions de dollars minés avec le cryptojacking.

A titre comparatif, la capitalisation de marché de Monero fluctue autours des 1.9 milliards de dollars et s'échange autours des 119 dollars à l'heure où cet article est écrit.

Sur les 2 341 portefeuilles Monero qui sont utilisés par les programmes malveillants, seulement 55% détiennent plus de 0.01 XMR, soit 1.19 dollars actuellement.

La puissance de calcul totale générée par le cryptojacking Monero s'élève à 19 MH/s, autrement dit 2% du hashrate total du réseau, ou encore 30 443 dollars par jour. Toujours selon le rapport, les trois plus grosses sources de cryptojacking gènèrent chacune 2 737$, 2 022$ et  1 596$ tous les jours.

Le chercheur en sécurité informatique estime ces chiffres comme des minimum, puisque ces cinq pourcents ne reflète en réalité qu'une fraction du nombre total de Monero minés par les hackeurs:

Bien entendu cela ne prend pas en compte les mineurs de Monero basés sur le web, comme Coinhive, ou des mineurs de Monero sur lesquels nous n’avons aucune visibilité. De ce fait, on peut considérer que le pourcentage actuel de Monero en circulation, qui ont été minés via une activité malveillante, est bien au delà de ce que nous pensons.